orchis lacté

L'orchis lacté

Plantes sauvages et grandes agglomérations font mauvais ménage. La cohabitation n'est pas facile et Toulouse ne déroge pas à la règle. Cependant, le patrimoine floristique de la région toulousaine compte plusieurs plantes remarquables que l'on ne trouve pas ailleurs.

Neotinea lactea

agrandir  agrandir

Noms communs : Orchis couleur de lait, Orchis lacté, Orchis laiteux

Synomymes principauxOrchis tridentata Scop. subsp. lactea (Poiret) K. Richter, Orchis tridentata var. acuminata G.G., Orchis lactea Poiret

Origine du nom : du grec orchis "testicule" en allusion aux deux tubercules de la racine.

famille des Orchidaceae

C'est une petite orchidée assez robuste de 10-25 cm. Elle possède 6 à 8 feuilles vert glauque oblongues lancéolées, non ou rarement tachetées.

Les fleurs, rosées ou blanchâtres, forment une inflorescence en épi, ovoïde-conique, puis oblong. Elles sont reconnaissables à leur labelle tridenté plus ou moins ponctué de pourpre ou de rose, à leurs trois sépales très longs et rétrécis, assez nettement marqués de stries vertes, formant avec les pétales un casque allongé en forme de fouet.

En fleurs de mars à juin, Neotinea lactea est peu facile à voir en raison de sa couleur et de sa petite taille.

Ecologie et habitat

C'est une espèce méditerranéenne qui possède des exigences écologiques assez larges : elle se développe en pleine lumière ou à mi-ombre, sur des substrats arides ou frais, calcaires ou faiblement acides, dans les pelouses, les garrigues, les friches, les oliveraies et les lisières des bois clairs.

La Haute-Garonne est le seul département de Midi-Pyrénées à l'abriter. Les autres départements français dans lesquels l'espèce est présente sont l'Aude, l'Hérault, le Gard, le Var et les départements de Corse du Nord et du Sud.

Statut Protection

Elle est inscrite sur le Liste Rouge de la flore rare ou menacée de Midi-Pyrénées où elle est protégée.

La Société Française d'Orchidophilie la considère comme " peu commune, qui mériterait en France une protection à l'échelon national".

Menaces

Orchidée très rare, Neotinea lactea est principalement menacée par la destruction de ses biotopes de prédilection, les prairies, du fait de leur retournement pour leur mise en culture et l'extension toujours croissante des zones urbanisées.

Le secteur de Léguevin Plaisance du Touch, où sont les principales stations, est à ce titre l'exemple d'un développement résidentiel et urbain important, constituant une menace certaine pour le maintien de cette espèce

Actions

- conservation et protection des prairies hébergent cette orchidée

- adoption de méthodes de gestion appropriées ( fauche hors floraison, exportation des produits de fauche...)

- développement d'actions de communication et d'information auprès des populations voisines ( et des mairies)

- recherche de nouvelles stations

source " Les plantes rares et menacées de la région toulousaine" réalisé par Nature Midi-Pyrénées paru en juin 2004 aux éditions " Les Escapades Naturalistes de Nature Midi-Pyrénées".
     Connexion
Copyright 2006-2017 Botagora