Découvrir la botanique

Bernard a profité du temps libre de sa retraite pour se consacrer à la botanique. Il a déployé dans cette activité la même rigueur scientifique qu'il a montrée durant sa vie professionnelle. Sa bibliothèque est maintenant riche de plus de 180 ouvrages, il en a extrait ces quelques pages.

Préambule | Introduction | Plan | La fleur | Vagabondage érotique printanier | Le parfum | Fleurs des conifères | De la fleur aux fruits | Le fruit et la graine | Baies et drupes | Fruits secs indéhiscents | Fruits secs déhiscents | La graine | La germination | La feuille | Les bourgeons - vue externe | Les bourgeons - vue interne | La sexualité des arbres | La photosynthèse | Les feuilles en automne | La pollinisation des conifères | Les plantes grimpantes | Racine, Rhizome .... | Botanique et médecine | Glossaire botanique | Bibliographie
 
Afficher en une seule page

LES FEUILLES

 

Le but de cette fiche n’est pas de décrire la forme de toutes les feuilles des végétaux. Vous pourrez les regarder, les scanner ou les photographier. Elle a 2 objectifs :

  • insister sur l’importance des feuilles pour la vie du végétal
  • clarifier le vocabulaire pour pouvoir comprendre les descriptions données dans les flores

 

Les feuilles servent à la fabrication de la nourriture de la plante

C’est par les feuilles que la plante respire, transpire et se nourrit. Lorsque les feuilles sont vertes, elles absorbent l’énergie solaire, ainsi que le gaz carbonique contenu dans l’air et par photosynthèse les transforment en nourriture pour la plante (essentiellement des sucres).  Cette nourriture est alors distribuée dans toutes les parties de la plante. Sans feuille le végétal ne peut pas se nourrir, il meurt. 

 

La feuille simple

Une feuille simple comprend une partie aplatie appelée limbe, dans laquelle se produit la photosynthèse. Ce limbe est rattaché à la tige par une partie étroite nommée pétiole (en langage courant, c’est la queue de la feuille). Parfois le pétiole est élargi à la base en une gaine. En regardant la feuille de plus près, on voit que le limbe est parcouru de nervures. Ces nervures constituent l’ossature et le système de conduction de la sève. La disposition des nervures est souvent la même dans une famille donnée. Par exemple, les nervures sont parallèles chez les Liliacées.

A l’angle supérieur du pétiole et de la tige, on trouve un bourgeon et la présence de ce bourgeon caractérise une feuille

On trouve quelquefois à la base du pétiole deux folioles réduites nommées stipules

Feuille_Orme.gif

feuille simple dentée de l'orme champêtre

 

La feuille composée

Une feuille composée est une feuille dont le limbe est divisé en un certain nombre de feuilles secondaires qu’on appelle folioles. Chaque foliole est munie d’un pétiolule (petit queue).

La feuille composée est dite pennée lorsque les folioles sont disposées de chaque côté du pétiole, telles les barbes d’une plume d’oie (ex : noyer). Une feuille bipennée est une feuille composée dont chaque foliole est elle-même décomposée en foliolules (ex : albizzia).

La feuille composée est dite palmée ou digitée lorsque les folioles sont disposées comme les doigts d’une main avec leurs pétiolules réunis au même point (ex : marronnier).

Il faut souligner qu’il n’y a pas de bourgeon à la base d’une foliole

Feuille_Sorbier.gif

feuille composée pennée du sorbier

 

 

La disposition des feuilles

Sur la tige les feuilles peuvent être disposées de différentes façons : opposées, alternes, verticillées.

Feuilles opposées : feuilles disposées par deux au même niveau sur la tige,  en face l’une de l’autre.

Feuilles alternes : feuilles insérées une à une à des hauteurs différentes sur la tige

Feuilles verticillées : feuilles disposées en un  même point de la tige, en groupe de plus de 2 feuilles

 

 

 

 


La germination | Page 15 sur 26 | Les bourgeons - vue externe
     Connexion
Copyright 2006-2018 Botagora