Découvrir la botanique

Bernard a profité du temps libre de sa retraite pour se consacrer à la botanique. Il a déployé dans cette activité la même rigueur scientifique qu'il a montrée durant sa vie professionnelle. Sa bibliothèque est maintenant riche de plus de 180 ouvrages, il en a extrait ces quelques pages.

Préambule | Introduction | Plan | La fleur | Vagabondage érotique printanier | Le parfum | Fleurs des conifères | De la fleur aux fruits | Le fruit et la graine | Baies et drupes | Fruits secs indéhiscents | Fruits secs déhiscents | La graine | La germination | La feuille | Les bourgeons - vue externe | Les bourgeons - vue interne | La sexualité des arbres | La photosynthèse | Les feuilles en automne | La pollinisation des conifères | Les plantes grimpantes | Racine, Rhizome .... | Botanique et médecine | Glossaire botanique | Bibliographie
 
Afficher en une seule page

DE LA FLEUR AUX FRUITS

 

De la graine nue à la graine protégée et enveloppée dans une outre

La fleur : c’est elle qui permet à une plante de se reproduire sexuellement en fabricant un fruit contenant des graines. Une fois en terre, les graines germent et une plante de la même espèce se développe.

Nous avons vu dans la fiche : « les fleurs des conifères » que ces arbres, pollinisés par le vent produisent des graines nues. Après ces végétaux, l’évolution va chercher à produire  des graines mieux protégées, plus abritées. Les ovules qui vont donner les graines seront alors enveloppés dans une espèce d’outre appelée ovaire constitué de plusieurs feuilles appelées carpelles. Dans ce cas les plantes possédant ces organes sont les angiospermes.  

 

 

De l’agencement des carpelles va dépendre la structure du fruit

 

7-Carpelles.gif

Pour comprendre la constitution d’un fruit, il faut revenir à la fleur mais ne s’intéresser qu’à l’ovaire constitué par des carpelles. La constitution du  fruit dépendra du nombre de carpelles et de la manière dont ces carpelles sont agencés.
Cas le plus simple :  celui où l’ovaire est constitué d’un seul carpelle contenant un seul ovule (A). Cela donnera un fruit simple. On peut avoir un ovaire constitué de plusieurs carpelles libres entre eux (C). Cela donnera un fruit multiple (ex : Fraise).

On peut avoir aussi des carpelles qui se soudent entre eux pour former un ovaire composé ( B). Cette soudure peut se faire carpelles ouverts. Elle peut se faire aussi les carpelles fermés. Cela donnera les follicules, les gousses, les capsules et les siliques. Ex : Haricot vert, Impatiente, Coquelicot.

De la manière dont se développent les parois de l’ovaire va dépendre la structure du fruit 

La  paroi du fruit est ce que l’on appelle le péricarpe. Ce péricarpe est lui-même  constitué de trois couches qui sont : la couche externe : l’épicarpe ; la couche interne : l’endocarpe ; la  couche intermédiaire : le mésocarpe. Or certaines de ces parois pourront être charnues. On a alors des fruits charnus, par ex le Raisin et la Pêche (fruits charnus). Si ces parois sont ligneuses, on a des fruits secs ; par ex  les fruits du Pissenlit et le gland du Chêne). Ces parois pourront être aussi épaisses ou très fines.

De la position de l’ovaire par rapport au réceptacle floral va dépendre la structure du fruit

Les ovaires peuvent être au-dessus du réceptacle de la fleur (ovaire supère) ou enfouis dans le réceptacle de la fleur (ovaire infère) et là encore chacune donnera un fruit différent.

Dans le cas d’un ovaire infère, le réceptacle peut se retrouver dans les parois du fruit. On dit que l’on a un fruit complexe. Ex : le Cynorrhodon.

7-ovaire-sup-s.gif                 

Fleur à ovaire supère         

 

                                                    

7-ovaire-inf-s.gif

  Fleur à ovaire infère

 

 

 

Figures extraites du site http://www.snv.jussieu.fr/bmedia qu'il faut absolument consulter pour comprendre les fruits


Fleurs des conifères | Page 8 sur 26 | Le fruit et la graine
     Connexion
Copyright 2006-2018 Botagora